Massif Central Patrimoine

Massif Central N°151 - Eté 2024

Rédaction

Trimestriel

Soyez le premier à évaluer ce produit en partageant votre avis.

Plongez dans le numéro 151 du magazine Massif Central et laissez vous porter au fil de l'eau sur le Haut-Allier. Explorez avec nous la richesse culturelle, naturelle et historique de notre région entre le couvent de la Salette à Millau, Florac dans les Cévennes, l'art libre à la Godivelle dans le Cézallier, le Mézenc à vélo ou encore le Haut-Allier au fil de l'eau.

9,38 €

 

- +

Fiche détaillée

  • Auteur : Rédaction
  • Editeur : CF - La Montagne
  • Date de parution : 13 juin 2024
  • Genre : Musique, Patrimoine - Histoire - Art de vivre
  • Langue : Français
  • Format : 22 x 28.6
  • Pages : 132

Détails de l'offre

C’est l’été. Profitons-en pour donner libre court à vos envies : sortir, courir, enfourcher les vélos, plonger dans l’eau fraîche, s'évader près de chez vous, et surtout, pour apprécier sans modération cette nature à laquelle nous sommes si attachés. Et, peu importe la météo, certains regretteront peut-être ce printemps « pourri » qui a copieusement arrosé les ponts du mois de mai que le calendrier 2024 avait pourtant idéalement placés.

Nous préférons retenir le niveau de nos cours d’eau et des retenues de nos barrages, confortablement remplis comme ils ne l’étaient plus depuis un bon moment. Cela fait plaisir. Cela donne du répit sans vraiment écarter sur la durée le spectre de sécheresses sévères et pénalisantes. Objet de toutes les attentions et de toutes les observations, la retenue de Naussac est un endroit clé.

La rédaction du magazine Massif central a décidé d’en faire la première de huit étapes d’une escapade naturelle et patrimoniale, à la découverte du Haut-Allier, de Mercoire aux rives du Brivadois. Sur 80 kilomètres, la rivière sauvage est maîtresse de son tracé. A force de tunnels et d’imposants viaducs façonnés par des milliers de travailleurs au XIXe siècle, la ligne ferroviaire du Cévenol tente de suivre son cours impétueux et tourmenté. Pourtant, la reine des lieux reste l’eau, celle qui assure la postérité du saumon, habitant emblématique de la rivière, celle qui accueille les flux encore raisonnés d’amateurs de canoës, kayaks ou rafts, celle qui bouillonne de vie et de force pour peu que les précipitations aient été de la partie, histoire de donner toute sa signification à l’expression "eau vive".

Retrouvez notre nouvelle rubrique handivisites et nos bons plans rando avec les fiches détachables.

Les plus consultés

Avis