Entreprendre

Le Berry Entreprendre n°9

Rédaction

Trimestriel

Soyez le premier à évaluer ce produit en partageant votre avis.

Découvrez le numéro 9 de Berry Entreprendre ! Le nouveau magazine qui décrypte les enjeux économiques de votre région Centre-Val de Loire, à travers les hommes et les femmes qui ont l’entreprise dans la peau.

5,39 €

 

En stock

- +

Fiche détaillée

  • Auteur : Rédaction
  • Editeur : CF - Le Berry républicain
  • Date de parution : Juillet - Août - Septembre 2020
  • Genre : Economie
  • Langue : Français
  • Format : 21.2 x 27.7
  • Pages : 100

Détails de l'offre

Edito de Thomas Migault

Une économie à terre

La violence de la crise économique liée au coronavirus a balayé toutes les prévisions. Le retournement brutal de conjoncture a fait vaciller les entreprises.

Arrêt d’activité, production dégradée, déploiement dans l’urgence du télétravail, recours massif au chômage partiel, toute l’économie est bousculée.

Si une partie du secteur agroalimentaire et quelques activités de niche ont été moins abîmées par les affres de cette pandémie, la filière aéronautique, si porteuse dans le Cher jusqu’en début d’année, espère éviter un crash dévastateur pour l’emploi et l’outil industriel.

Le BTP, qui a redémarré, a dû adapter ses chantiers à des protocoles sanitaires très stricts et coûteux. Mais entre des échéances électorales perturbées - donc des commandes publiques décalées -, l’attentisme sur certains marchés (entreprises et particuliers), le bâtiment et les travaux publics construisent l’avenir avec prudence.

Mais c’est surtout le secteur du commerce de détail et de la restauration qui paie le plus lourds tribut à cette crise. L’arrêt total d’activité durant plus de deux mois, a asséché des trésoreries parfois déjà tendues avant la crise.

Si les aides de l’État et des collectivités locales, ainsi que la mise sous cloche de l’économie ont permis d’atténuer les effets de la crise, la timide reprise économique liée au déconfinement ne suffira pas à éviter des faillites et des plans sociaux, alors que le chômage est déjà reparti en flèche.

Pour beaucoup d’entreprises, les projets de recrutement sont revus à la baisse ou tout simplement gommés. La visibilité s’est drastiquement raccourcie.

Dans le secteur de l’entretien et de création d’espaces verts, qui emploient 3.150 salariés dans région (notre dossier), beaucoup d’entreprises avaient des perspectives d’embauches avant la crise. Dans un contexte sociétal d’urgence climatique, ces entreprises du paysage sont aux avants-postes pour incarner une logique économique qui fait sens avec la protection de l’environnement. Une carte à jouer dans le monde d’après crise, alors que l’énorme effort de relance économique devra aussi financer la transition écologique.

Les plus consultés

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

J'accepte les cookies

Ce site utilise des cookies : Les cookies vous permettent (1) de naviguer sur le site grâce aux cookies fonctionnels, (2) d’optimiser votre expérience du site grâce aux cookies d’audience et (3) le partage sur les réseaux sociaux. Ils vous apportent aussi (4) des contenus rédactionnels et des services ainsi que (5) des publicités, adaptés à votre navigation et vos centres d’intérêts. Cliquez sur « Autoriser les cookies » ou poursuivez votre navigation pour accepter ces cookies. Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité et en savoir davantage sur la gestion de vos données et des cookies en cliquant sur En savoir plus