Entreprendre

La Montagne Entreprendre n°16

Bimestriel

Soyez le premier à évaluer ce produit en partageant votre avis.

Septembre - Octobre 2018

Au programme de ce nouveau numéro Spécial Agroalimentaire de La Montagne Entreprendre :

L'Elevage en pleine Croissance

VOLVIC : Une eau aux goûts des Européens

LIMAGRAIN : A la conquête de l'Ouest

MICHELIN : Leader mondial du pneu agricole

5,39 €

 

En rupture de stock mais peut-être encore dans nos archives

Contactez nous

Fiche détaillée

  • Editeur : CF - Centre France
  • Date de parution : Septembre - Octobre 2018
  • Genre : Economie
  • Langue : Français

Détails de l'offre

ÉDITO de Dominique DIOGON

 Un Sommet d'ouverture au monde...

 Cela tombe peut-être sous le sens. Mais il n’est pas inutile de le rappeler. La globalisation des échanges se fait dans les deux sens. Et aujourd’hui, l’agriculture et l’agroalimentaire hexagonales sont de plus en plus attaquées par des produits d’importation aux prix toujours plus bas. Face à ce constat, pour sortir du cercle vicieux du moins-disant économique, social (et environnemental), conquérir des parts de marché en dehors de nos frontières est une nécessité encore sous-exploitée. Ce numéro spécial consacré à l’export braque le projecteur sur quelques belles «success story» auvergnates dans différentes productions : fromages, volailles, animaux vifs... Des éclaireurs qui balisent le chemin vers une montée en puissance vitale des exportations pour maintenir et développer un modèle agricole basé sur l’excellence et l’entretien des grands espaces. Une quête d’autant plus ardue que les soubresauts géopolitiques rebattent régulièrement les cartes. Trois exemples développés dans ces pages permettent d’en prendre toute la mesure. Ainsi, Volvic, qui réalise 20 % de son chiffre d’affaires au Royaume-Uni, est suspendu aux modalités du Brexit. De leur côté, les races ovines du Massif central, qui ont signé un contrat historique avec l’Iran, sont prises en otage par la sortie des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien. Enfin, l’écroulement estival de la livre turque menace la reprise des expéditions de broutards français que tous les opérateurs anatoliens attendent impatiemment. Bref, l’export reste un monde d’opportunités à surveiller de très près. 

Les plus consultés

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !